CODE DE DÉONTOLOGIE

Le présent code de déontologie peut être consulté sur le site Web de l’ICÉC (www.ciqs.org) et peuvent être modifiées et mises à jour, à la seule discrétion de l’ICÉC, de temps à autre.

L’objectif du code de déontologie est de fournir des énoncés généraux sur les principes de conduite éthique afin de permettre aux membres de l’ICÉC de remplir leurs fonctions envers le public, la profession d’économiste en construction et leurs homologues désignés.

Le code de déontologie suivant doit être interprété comme un guide général et non comme le déni de l’existence des droits et des obligations qui sont tout aussi impératifs mais ne sont pas mentionnés spécifiquement. Les membres sont liés par ses dispositions tout comme ils sont liés par les dispositions des règlements de l’ICÉC et des normes nationales.

Les membres de l’ICÉC sont tenus :

  1. d’accorder un intérêt primordial à leurs obligations envers l’humanité et l’environnement et de se consacrer à des idéaux élevés d’honneur personnel et d’intégrité professionnelle;
  2. d’élargir et d’accroître les connaissances du public sur l’économie en construction ainsi que son estime de la profession en exprimant des opinions fondées sur des connaissances adéquates et des convictions honnêtes;
  3. de n’entreprendre que les travaux pour lesquels ils sont compétents en vertu de leur formation et de leur expérience et, lorsque cela est souhaitable, de faire appel à d’autres membres et collaborer avec eux pour assurer un service de la plus haute qualité;
  4. d’accepter la responsabilité en ne signant et en ne scellant que les travaux personnellement effectués ou accomplis sous leur supervision personnelle et directe;
  5. d’assurer la confidentialité et d’éviter tout conflit d’intérêts, mais, si un tel conflit survient, de divulguer pleinement et sans délai la situation à l’employeur ou au client;
  6. de soutenir et de défendre le principe d’une rémunération juste et adéquate pour le travail accompli;
  7. de faire la publicité ou la promotion d’une manière qui n’est pas préjudiciable au public ou à la dignité de la profession d’économiste en construction et de signaler ou d’exposer sans crainte et sans favoriser qui que ce soit toute décision ou pratique professionnelle illégale ou contraire à l’éthique de la part d’autres membres;
  8. de maintenir les acquis, de demeurer compétent et de contribuer au développement de la profession en favorisant le partage des connaissances et de l’expérience;
  9. de défendre le nom et le titre de l’Institut et de le protéger contre les affirmations mensongères et les malentendus.